La salle d'attente

 

 Je suis dans une salle d’attente et je pense à vous mes élèves. Je passe chacun de vos visages, chacun de vos défis. Chacune de vos forces aussi.

 

Je suis dans une salle d’attente et je dresse la liste de vos besoins et de ce que je pourrais faire de plus pour vous aider. J’ai deux pages….

 

Tous les gens ici semblent blasés, les épaules basses de devoir perdre des minutes aussi précieuses entre 4 mur beiges "pockés" de l'hôpital . Il n’y a que moi visiblement qui s’active sur mon clavier. Enfin du temps pour réfléchir à mes actions pédagogiques. 

 

En ce moment, je suis convaincue que ce temps profitera à chacun de vous.

 

En ce moment, j’ai le sentiment que je prends soin de vous. Dans le tourbillon des cloches d’école, je n’y arrive que trop peu…

 

Demain, j’aurais l’esprit plus clair. Demain, je pourrai mettre en place de nouveaux moyens pour vous aider. D’autres moyens qui passent parfois inaperçus aux yeux de M. Tout le monde. Mais ça, ce n’est pas important. Toi, tu n’es n’est pas M. Tout le monde. L’important c’est que toi tu y crois.

 

Parfois je sens que tu y crois dès la première semaine de septembre, je t’ai dans ma poche, et d’autres fois, je dois être patiente. Parce qu’il fait savoir observer, écouter et trouver le bon moment et la « twist » pour aller te chercher. Avec le temps, j’ai plus d’un tour dans mon sac. Comme plusieurs de mes collègues, je suis parfois une magicienne…

 

Je suis dans la salle d’attente et demain, si tu me fais confiance je t’aiderai encore plus.

 

Je dois te quitter, on m’appelle. Je suis dans la salle d’attente et là je dois penser à moi, parce que demain je devrai prendre soin de toi! 

 

 

*Ne t'en fais pas, je n'ai que des allergies! Mais je n'ai pas encore trouvé la formule magique pour les faire disparaitre! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0